Les vertus des eaux

L’eau est une ressources vivante. Sa composition et son goût sont directement liés à la nature et au temps de contact entre l’eau et les roches encaissantes ou à la couche géologique.

DES EAUX ET DES BESOINS DIFFÉRENTS

L’eau de source et l’eau minérale naturelle ont pour point communs de provenir exclusivement d’une nappe d’eau profonde, protégée de toute pollution et microbiologiquement saine. Embouteillées à la source, elles n’ont subi aucun traitement de désinfection microbiologique et ne contiennent aucun désinfectant.

Les eaux minérales naturelles

Microbiologiquement saine et caractérisée par sa pureté originelle, l’eau minérale garantit une composition unique en minéraux et stable dans le temps.

Parce qu’elles sont, généralement, riches en minéraux, les eaux minérales naturelles sont les seules à pouvoir se prévaloir d’allégations de santé et à pouvoir bénéficier de propriétés favorables à la santé reconnues par l’Académie de Médecine.

Par exemple, certaines lutteront contre le stress et la fatigue grâce au magnésium. Historiquement, les eaux minérales étaient d’ailleurs vendues autrefois uniquement en pharmacie.

Les eaux de sources

Une eau de source a une contenance en minéraux généralement faible et dont la composition peut varier au fil du temps, elles ne peuvent donc pas se prévaloir officiellement de bienfaits précis pour la santé.

Leur faible minéralisation en fait des eaux destinées au plus grand nombre.

DES APPORTS ET DES VERTUS EN FONCTION DES BESOINS

La teneur en minéraux varie selon les eaux, cette teneur est stable à travers le temps pour les eaux minérales naturelles. C’est la principale différence qu’elles entretiennent avec les eaux de sources.

Cette teneur est déterminée par le résidu à sec qui est calculé à partir d’un litre d’eau, porté à ébullition à 180°C, jusqu’à évaporation. Plus une eau possède un résidu à sec élevé, plus elle sera minéralisée. Divisé en 4 catégories, on retrouve cet indicateur sur toutes les bouteilles d’eau.

Les eaux très faiblement minéralisées

(teneur en minéraux inférieures à 50 mg/l).

Les eaux faiblement minéralisées

(teneur en minéraux inférieures à 500 mg/l). Ces deux dernières teneurs peuvent être recommandées pour l’alimentation des nourrissons.

Les eaux moyennement minéralisées

(entre 500 mg/l et 1500 mg/l) sont idéales pour tous et sont à consommer en toutes occasions.

Les eaux riches en minéraux

(supérieures à 1500 mg/l) peuvent quant à elles, compléter quotidiennement les apports en minéraux, tout en apportant leurs bienfaits sur l’organisme.

Le sodium

Faire la différence entre le sel et le sodium est essentiel. Le sel issu du chlorure de sodium que nous trouvons dans notre alimentation quotidienne est à consommer avec modération pour ne pas risquer une augmentation de la tension artérielle et d’éventuelles maladies cardiovasculaires. En revanche, dans les eaux, le sodium provient avant tout du bicarbonate de sodium. Des travaux scientifiques (J.J Helwig – « Médecine et nutrition 2008 ») ont montré que, contrairement au sel, le bicarbonate de sodium n’aurait pas d’effet sur l’hypertension.

Tout adulte en bonne santé* peut boire au quotidien des eaux bicarbonatées sodiques et ainsi de bénéficier de leur richesse minérale. Le sodium est nécessaire au bon fonctionnement musculaire. Il accélère l’absorption de l’eau favorisant ainsi une réhydratation rapide. En cas d’effort prolongé, il est donc conseillé de choisir une eau sodique (plus de 200mg de sodium par litre).

*En cas de pathologie grave (cirrhose, insuffisance cardiaque, œdème) le patient peut être soumis par son médecin à un régime désodé strict. Demander conseil à son médecin.

Le calcium

Le calcium est le minéral le plus présent dans notre organisme et participe à la formation et à la solidité des os et des dents. Le calcium non osseux (1% du calcium présent dans le corps), intervient dans de multiples fonctions indispensables à l’organisme : coagulation sanguine, contraction musculaire, conduction nerveuse, libération d’hormones…

L’impact d’un régime n’apportant pas suffisamment de calcium, n’est apparent que lorsque surviennent des modifications au niveau de l’os (mauvaise constitution osseuse chez le jeune, décalcification chez l’adulte et la personne âgée).

Il est donc primordial de pourvoir aux besoins du corps en calcium de façon régulière et constante. En plus de la consommation de produits laitiers, boire une eau conditionnée riche en calcium est une façon supplémentaire de prendre soin de son capital osseux.

Le magnésium

Le magnésium est essentiel pour l’organisme, il joue un rôle important dans la régulation de l’influx nerveux et de la détente musculaire. Il participe aussi au bon fonctionnement du transit et intervient même dans la production d’énergie : les insuffisances en magnésium peuvent contribuer à favoriser l’anxiété, l’insomnie et la fatigue.

Or 7 Français sur 10 ont des apports insuffisants en magnésium. C’est pourquoi il est important d’apporter par notre alimentation tout le magnésium dont notre corps a besoin. Les eaux minérales magnésiennes (magnésium > 56mg/l) peuvent contribuer à compléter les apports quotidiens.

Les sulfates

Les sulfates sont naturellement présents dans divers minéraux (comme le calcium ou le soufre). Les sulfates sont essentiels à l’organisme, car participant à la fabrication de protéines qui sont à la base de la régénération de la peau, des ongles ou des cheveux.

Ils jouent également un rôle majeur dans l’élimination des toxines du corps ou dans la régulation d’hormones comme l’insuline.

Ils entrent également dans la composition de certaines vitamines, du cartilage, des tendons et des os. Par ailleurs, les sulfates accélèrent le transit intestinal.

L’eau pour les bébés

L’alimentation des bébés, qui est exclusivement constituée de lait durant les premiers mois de sa vie, satisfait les apports énergétiques et en minéraux des tout-petits. Ainsi, le meilleur choix, après le lait maternel, pour l’hydratation et la préparation des biberons est une eau faiblement minéralisée.

Après la naissance, le système immunitaire des bébés et certains de ses organes, notamment les reins, sont encore immatures. C’est pourquoi les nourrissons ont besoin à faible teneur en minéraux (résidu à sec à 180°C <500mg/l) car les minéraux contenus dans le lait maternel, et le lait maternisé, sont suffisants pour couvrir ses besoins.

Il faut donc choisir une eau minérale naturelle ou une eau de source adaptée plutôt que l’eau du robinet dont la composition n’est pas stable et dont la teneur nitrates peut aller jusqu’à 50mg/l.

En tout 55 critères de qualité microbiologiques et de valeurs limites sont à respecter pour qu’une eau puisse légalement se recommander comme « convenant à l’alimentation des nourrissons » et apposer le logo correspondant. Deux arrêtés fixent ces critères : l’arrêté du 14 mars 2007 et celui du 28 décembre 2010.

La flore microbienne : symbole des eaux vivantes

Nos eaux, a contrario de l’eau du robinet désinfectée au chlore, sont des eaux vivantes. Des bactéries (dites aérobies revivifiables) se développent naturellement dans l’eau en se nourrissant de l’oxygène qui s’y trouve.

Ce microbisme naturel fait partie de la flore naturelle de l’eau et est un signe positif prouvant que l’eau n’a fait l’objet d’aucun traitement de désinfection.

Ces bactéries sont sans aucun danger pour la santé humaine et participent même à la lutte contre la prolifération d’autres bactéries nocives pour la santé.

C’est la raison pour laquelle il n’est fixé aucune limite de qualité sur ce paramètre considéré à juste titre comme un indicateur de protection et d’hygiène et d’entretien des installations.